Derniere Minute

     
    imprimez le contenu de la page| |

    Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Warocquier

    Warocquier Claude


    lettre_warocquier_1.jpg

    Lettre de Claude Warocquier à ses parents, prison de Fresnes, le 6 octobre 1943 (document original). Archives de la famille Charitas-Warocquier, Mme Charitas-Warocquier, sœur de Claude.

    lettre_warocquier_2.jpg

    Lettre de Claude Warocquier à ses parents, prison de Fresnes, le 6 octobre 1943 (document original). Archives de la famille Charitas-Warocquier, Mme Charitas-Warocquier, sœur de Claude.

    Warocquier Claude

    Claude Warocquier rejoint les Francs-tireurs et partisans et quitte Groslay pour ne pas compromettre sa famille. Membre du groupe FTP "Jean Jaurès", il est volontaire pour les actions de sabotages. Le 11 septembre 1943, au retour d'une expédition contre une centrale électrique à Chelles, la police française l'arrête avec ses camarades, à Montreuil. Warocquier est condamné à la peine de mort. Claude Warocquier est fusillé au Mont-Valérien le 6 octobre 1943.