Le Mont-Valérien - Haut lieu de la mémoire nationale

 

Du lieu de l'Histoire au premier des Hauts lieux de la mémoire nationale :

Lieu de culte médiéval devenu forteresse militaire au cours de XIXème siècle, le Mont-Valérien a été le principal lieu d’exécution de résistants et d’otages en France par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

La multiplicité des parcours des 1008 fusillés, nous permet aujourd’hui d’en décrire la diversité. Après la guerre, le site est choisi pour honorer la mémoire des morts pour la France de 1939 à 1945, et, le 18 juin 1960, le général de Gaulle y inaugure le Mémorial de la France combattante.

 

Ces hommes, assassinés parce qu’ils étaient résistants, otages, juifs ou communistes sont autant de rappels à notre histoire qui firent naturellement de ce site le premier des Hauts lieux de la mémoire nationale du ministère de la Défense, aujourd'hui géré par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 

 

 

 

Ce jour là...

30
MAI

1942

Exécution au Mont-Valérien de Félix Cadras, Arthur Dallidet, Louis Salomon et Jacques Decour, importants dirigeants du PCF clandestin et responsables de la propagande. Cette exécution marque l'épilogue des exécutions d'otages organisées par le MBF.

Voir tous les évènements