Derniere Minute

  • En raison d'un problème technique, la ligne téléphonique de l'accueil du Mont-Valérien ne fonctionne plus. Pour toute demande de visite, merci de nous contacter par mail à info@mont-valerien.fr. Merci pour votre compréhension. 

 
imprimez le contenu de la page| |

derniere_lettre-sadorge.jpg

Lettre de Pierre Sadorge à son épouse, écrite le 30 mars 1944 de la prison de Fresnes. Archives privées famille Sadorge.

derniere_lettre_2.jpg

Lettre de Pierre Sadorge à son épouse, écrite le 30 mars 1944 de la prison de Fresnes. Archives privées famille Sadorge.

Sadorge Pierre

Né le 2 septembre 2006 à Maintenon, Pierre Sadorge est carriste à Maintenon. Membre des francs-tireurs et partisans français (FTPF) dans le département de l'Eure et Loir, Pierre Sadorge est arrêté par les autorités allemandes le 27 décembre 1943 à Maintenon. Il est incarcéré à la prison de Chartres, puis transféré à Fresnes en mars 1944. Le tribunal militaire allemand de Fresnes le condamne à la peine de mort le 15 mars. Pierre Sadorge est fusillé au Mont-Valérien le 30 mars 1944. 31 résistants d'Eure et Loir tombent sous les balles allemandes le même jour, dans la clairière du Mont-Valérien, dont ses 2 cousins Noé et Omer Sadorge.