Derniere Minute

  • En raison de la situation sanitaire et suite aux instructions du gouvernement, le mémorial du Mont-Valérien est fermé au public jusqu'à nouvel ordre. Nous restons à votre disposition à info@mont-valerien.fr ou au 01 47 28 46 35

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_pr_aux_1.jpg

Lettre de René Préaux à ses parents et à son épouse, Fresnes, le 14 août 1943, tapuscrit dactylographié sur le papier à entête de l'entreprise Préaux. Archives de la famille, Michel Cabot, neveu de René.

lettre_pr_aux_2.jpg

Lettre de René Préaux à ses parents et à son épouse, Fresnes, le 14 août 1943, tapuscrit dactylographié sur le papier à entête de l'entreprise Préaux. Archives de la famille, Michel Cabot, neveu de René.

Préaux René

René Préaux est arrêté le 22 décembre 1942 à Saint-Jacques de Lisieux et remis aux autorités allemandes. Il est condamné à la peine de mort, le 13 juillet 1943, par le tribunal militaire allemand de Paris avec 13 résistants du Pays d'Auge. René Préaux est fusillé le 14 août 1943 au Mont-Valérien.