Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_le_bail_1.jpg

Lettre de Louis Le Bail à ses parents, prison de Fresnes, le 31 août 1943, document original. Archives départementales du Morbihan, don d'Albert Le Bail, fils de Louis.

lettre_le_bail_2.jpg

Lettre de Louis Le Bail à ses parents, prison de Fresnes, le 31 août 1943, document original. Archives départementales du Morbihan, don d'Albert Le Bail, fils de Louis.

Le Bail Louis

Militant communiste, Louis Le Bail participe à la reconstruction clandestine du PCF dans le Morbihan et participe à plusieurs attentats dans la région de Lanester. Pour des questions de sécurité, il s'installe à Brest et rejoint les résistants du "groupe de l'arsenal". Il est arrêté le 25 janvier 1943 à Brest, par la police de sûreté française, pour sabotages dirigés contre les troupes d'occupation. Le tribunal militaire allemand de Paris le condamne à la peine de mort le 28 août 1943 avec 18 camarades brestois. Louis Le Bail est fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 avec les 18 de résistants de Brest.