Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_heimst_1.jpg

Lettres d'Yves Kermen à son épouse, ses enfants, sa mère, ses frères et soeœurs, Fresnes, le 17 avril 1942, documents originaux. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

lettre_heimst_2.jpg

Lettres d'Yves Kermen à son épouse, ses enfants, sa mère, ses frères et soeœurs, Fresnes, le 17 avril 1942, documents originaux. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Kermen Yves

Yves Kermen intègre l’Organisation spéciale en novembre 1941. Le 27 février 1942, il est arrêté. Du 7 au 14 avril 1942, les Allemands organisent cette audience devant un parterre de journalistes pour juger 27 combattants de l'OS et des Bataillons de la jeunesse. Comme 24 autres camarades, Yves Kermen est condamné à mort. Yves Kermen est fusillé au Mont-Valérien le 17 avril 1942 avec 19 condamnés. Sa femme, Jeanne, également arrêtée, reste internée jusqu’à la fin de la guerre. Son frère Joseph, arrêté le 18 novembre 1941, est déporté à Auschwitz où il meurt le 12 juillet 1942.