Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Goldberg

Goldberg Léon


lettre_goldberg_1.jpg

Lettre de Léon Goldberg à sa fiancée, à sa tante, son cousin et à ses parents. Tapuscrits. Mémorial de la Shoah/CDJC, exemplaire dactylographié.

lettre_goldberg_2.jpg

Lettre de Léon Goldberg à sa fiancée, à sa tante, son cousin et à ses parents. Tapuscrits. Mémorial de la Shoah/CDJC, exemplaire dactylographié.

Goldberg Léon

Léon Goldberg s'engage dans les FTP-MOI. Il combat au sein du groupe dirigé par Missak Manouchian. Il est arrêté le 26 octobre 1943 avec deux de ses camarades à Mormant (Seine-et-Marne). Le 19 février 1944, le tribunal militaire allemand de Paris condamne Léon Goldberg et ses vingt-deux camarades des FTP-MOI du "groupe Manouchian" à la peine capitale, pour activité de franc-tireur. Léon Goldberg est fusillé au Mont-Valérien le 21 février 1944 avec ses camarades de la MOI.