Derniere Minute

  • Le mémorial du Mont-Valérien sera fermé du lundi 23 décembre au mercredi 1er janvier 2020 inclus.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Frémont

Frémont Lucien


lettre_fr_mont_1.jpg

Lettre de Lucien Frémont à son épouse, Cherche-Midi, Paris, 1h après-midi (31 mars 1941), document original. Archives de la famille, Dominique Maugeais-Frémont, petite-fille de Lucien.

lettre_fr_mont_2.jpg

Lettre de Lucien Frémont à son épouse, Cherche-Midi, Paris, 1h après-midi (31 mars 1941), document original. Archives de la famille, Dominique Maugeais-Frémont, petite-fille de Lucien.

Frémont Lucien

Dès 1940, Frémont vient en aide aux soldats britanniques et français qui souhaitaient s'évader. En mars 1941, il rejoint le réseau « Action M » et fournit aux Alliés des renseignements sur le terrain d'aviation de Carpiquet (Calvados) occupé par l'armée de l'air allemande. Frémont est arrêté par la police allemande le 9 juillet 1941 à Lasson. Il est condamné à la peine capitale, le 29 juillet 1941, par le tribunal militaire allemand de Caen. Il est transféré le 23 mars 1942 au fort de Villeneuve-Saint-Georges, puis à la prison du Cherche-Midi. Lucien Frémont est fusillé au Mont-Valérien le 31 mars 1942.