Derniere Minute

  • En raison du Covid-19, le mémorial du Mont-Valérien est fermé au public jusqu'à nouvel ordre.
    N'hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01 47 28 46 35 ou par e-mail : info@mont-valerien.fr
    Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Fillâtre

Fillâtre Marius


lettre_fill_tre_1.jpg

Lettre de Marius Fillâtre à son fils, Paris, le 31 juillet 1942, document original. Archives de la famille, Lise Fillâtre-Grignon, fille de Marius.

lettre_fill_tre_2.jpg

Lettre de Marius Fillâtre à son fils, Paris, le 31 juillet 1942, document original. Archives de la famille, Lise Fillâtre-Grignon, fille de Marius.

lettre_fill_tre_3.jpg

Lettre de Marius Fillâtre à son fils, Paris, le 31 juillet 1942, document original. Archives de la famille, Lise Fillâtre-Grignon, fille de Marius.

Fillâtre Marius

Marius Fillâtre rejoint les rangs du Front national de lutte pour l'indépendance avec son épouse Irène. La brigade spéciale anticommuniste (BS1) de la préfecture de police l'interpelle le 18 juin 1942 à Paris. Désigné comme otage, Fillatre fait partie des 88 otages abattus en représailles de l'attentat du stade Jean Bouin et de divers attentats. Marius Fillâtre est fusillé le 11 août 1942 au Mont-Valérien.