Derniere Minute

  • Le mémorial du Mont-Valérien sera fermé du lundi 23 décembre au mercredi 1er janvier 2020 inclus.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Coquillet

Coquillet Louis


lettre_coquillet_1.jpg

Lettres de Louis Coquillet à ses beaux-frères, sœurs, nièces, neveux, parents et sa fiancée, La Santé, le 17 avril 1942. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

lettre_coquillet_2.jpg

Lettres de Louis Coquillet à ses beaux-frères, sœurs, nièces, neveux, parents et sa fiancée, La Santé, le 17 avril 1942. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

lettre_coquillet_3.jpg

Lettres de Louis Coquillet à ses beaux-frères, sœurs, nièces, neveux, parents et sa fiancée, La Santé, le 17 avril 1942. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Coquillet Louis

Louis Coquillet rejoint les Bataillons de la jeunesse dès août 1941. Il participe à de nombreux attentats. Arrêté, remis aux autorités allemandes, santé. Son procès et celui de 26 de ses camarades de l'OS et des Bataillons de la jeunesse débute le 7 avril 1942 à la Maison de la chimie. Il comparaît pour attentats et sabotages contre l’armée allemande. Il est condamné à mort avec 24 de ses camarades. Louis Coquillet est fusillé au Mont-Valérien le 17 avril 1942, avec 20 de ses camarades.