Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_celton_1.jpg

Lettre de Corentin Celton, le 29 décembre, 12 heures, document original. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

lettre_celton_2.jpg

Lettre de Corentin Celton, le 29 décembre, 12 heures, document original. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Celton Corentin

Clandestin du PCF dès septembre 1940, Corentin Celton organise les comités populaires dans les services publics, assure la liaison entre le syndicat légal de la santé et les syndicalistes hospitaliers entrés en résistance. La police l'arrête le 10 avril 1942. En 1943, il est condamné à trois ans de prison et transféré à Clairvaux, puis à Fresnes par les autorités allemandes en septembre de la même année. Le 20 décembre 1943, un nouveau jugement du tribunal militaire allemand de Paris le condamne à mort. Corentin Celton est fusillé au Mont-Valérien le 29 décembre 1943.