Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_bigot_1.jpg

Lettre de Gabriel Bigot à ses parents, prison du Cherche-Midi, 14 décembre 1941, document original. Archives de la famille, Jeannine Petres-Klein

lettre_bigot_2.jpg

Lettre de Gabriel Bigot à ses parents, prison du Cherche-Midi, 14 décembre 1941, document original. Archives de la famille, Jeannine Petres-Klein

Bigot Gabriel

Gabriel Bigot est arrêté par la police française à Paris pour « activité communiste clandestine ». La section spéciale de la cour d’appel de Paris, dans une décision du 10 octobre 1941, le condamne à vingt ans de travaux forcés. Mais Bigot est remis aux autorités allemandes qui le désignent comme otage en représailles des attentats commis les 28 novembre et 7 décembre 1941. Gabriel Bigot est fusillé au Mont-Valérien le 15 décembre 1941.