Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Bajtsztok

Bajtsztok Chuna


lettre_bajsztok.jpg

Lettre de Chuna Bajtsztok à ses parents, Fresnes, le 6 octobre 1943, 13h, tapuscrit. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Bajtsztok Chuna

Membre des Francs-tireurs et partisans (FTP) de la Seine, Chuna Bajsztock est arrêté par la brigade spéciale antiterroriste (BS2) de la préfecture de police de Paris, le 1er juin 1943 à Paris, au cours d'une de ses missions contre un avocat collaborateur des Allemands. Incarcéré à Fresnes, Chuna Bajsztock est condamné, avec 24 de ses camarades, pour actes de franc-tireur à la peine de mort, le 1er octobre, par le tribunal militaire allemand de Paris. Chuna Bjsztock est fusillé au Mont-Valérien le 6 octobre 1943.