Derniere Minute

  • Le centre d'accueil et de documentation du Mémorial du Mont-Valérien sera fermé du lundi 24 décembre 2018 au mercredi 1er janvier 2019 inclus. Aucune visite ne sera assurée lors de cette semaine.  

    Merci de votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Actualités > L’actualité du Mont-Valérien

Lancement de l'exposition temporaire itinérante "Les graffitis, ultimes témoignages du Mont-Valérien"


Insert title here

Lancement de l'exposition temporaire itinérante "Les graffitis, ultimes témoignages du Mont-Valérien"

16/02/2018 -

Exposition

Ce mercredi 14 février 2018, à la Préfecture des Hauts-de-Seine, a été présentée la version itinérante de la première exposition temporaire du Mont-Valérien "Les graffitis, ultimes témoignages du Mont-Valérien".

L'exposition est visible librement à la Préfecture des Hauts-de-Seine jusqu'au 30 mars, du lundi au vendredi, de 9h00 à 16h30 !

 

Réalisée en partenariat avec le Musée de la Résistance Nationale et le Mémorial de la Shoah, cette première exposition vise à mettre en lumière un objet mémoriel précis : les graffitis de la "chapelle des fusillés". Découverts à la Libération, ils sont de véritables témoignages des fusillés du Mont-Valérien. Au nombre de 31 aujourd'hui, nominatifs ou anonymes, ils racontent l'engagement de ces hommes, tués comme otages, notamment le 2 octobre 1943, ou parce que condamnés à morts. En voici quelques exemples : "Robert Vermassen fusillé le 2 octobre 1943 vive la France", "Paul Mazy fusillé par les Boches ici le 21/11 1942 vive la France"... Ils rappellent aussi la diversité des profils des combattants de l'ombre ou des otages : communiste, Juif, étranger, Français. Des hommes différents mais dont certains ont vécu leurs dernières heures ensemble dans cette chapelle. 

 

Ces graffitis étaient donc des objets patrimoniaux à mettre en valeur au sein d'une exposition temporaire au Mont-Valérien. La première version de celle-ci, la version itinérante, a été exposée pour la première fois ce mercredi et a rencontré grand nombre de lecteurs. Après une présentation générale d'Antoine Grande, Directeur des Hauts lieux de la mémoire d'Ile-de-France, les visiteurs ont pu la découvrir.

 

 

Destinée à la location pour des institutions, associations ou autres organismes, cette version itinérante permet de faire découvrir ce haut lieu de la mémoire nationale par le spectre des fusillés eux-mêmes. Elle est d'ores et déjà disponible à la location. Pour la réserver, écrire à helene.chancerel@mont-valerien.fr

 

A venir : l'exposition sera présentée au Mont-Valérien au printemps / été 2018. Nous vous tiendrons informés ! 

 

Retrouvez ici l'article "Le Mont-Valérien raconte les derniers graffitis des fusillés" sur le site du Parisien, mis en ligne le mercredi 21 février 2018.