imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Actualités > L’actualité du Mont-Valérien > Disparition du colonel (h) Fred Moore, chancelier d'honneur de l'ordrede la Libération

Disparition du colonel (h) Fred Moore, chancelier d'honneur de l'ordrede la Libération


Insert title here

Disparition du colonel (h) Fred Moore, chancelier d'honneur de l'ordrede la Libération

17/09/2017 -

Nécrologie

Nous avons appris la disparition du colonel Fred Moore, chancelier d'honneur de l'ordre de la Libération, dans la nuit du 16 au 17 septembre 2017. 

Les équipes des Hauts Lieux de la mémoire nationale d'Île-de-France adressent leurs pensées les plus peinées à ses proches, ainsi qu'à l'ensemble des Compagnons et des membres de l'ordre de la Libération.

Français libre dès les premières heures de la lutte contre l'occupation, la collaboration et le défaitisme, c'est une magnifique figure de courage et d'héroïsme qui nous quitte.

 

Communiqué de presse de l'ordre de la Libération :

 

L’ordre de la Libération a la grande tristesse de vous faire part de la disparition du colonel (h) Fred Moore, chancelier d’honneur de l’ordre de la Libération, survenue dans la nuit du 16 au 17 septembre 2017, à l’Institution nationale des Invalides.


Français libre de la première heure, Fred Moore quitte la France depuis Brest pour rallier l’Angleterre dès le 19 juin 1940. Il participe ensuite à l’épopée africaine de la France libre à Dakar, en Afrique du Nord et au Levant au sein d’une unité de spahis marocains. Le lieutenant Fred Moore débarque en Normandie le 2 août 1944 avec la 2ème division blindée du général Leclerc. Le 25 août 1944, lors de la libération de Paris, il prend une part active à la prise de l'Ecole Militaire. Par la suite, dans les Vosges, en Alsace, sur le front de La Rochelle et enfin en Allemagne, il participe jusqu’en mai 1945 à tous les combats. Il est nommé compagnon de la Libération en novembre 1945 avant de rejoindre la vie civile.

 


Fred Moore avait un profond attachement à l’institution militaire à travers, notamment, son engagement dans la réserve qui lui a valu le grade le plus élevé de colonel honoraire.
Son implication au sein du conseil de l’ordre de la Libération aboutit à sa nomination de chancelier en 2011, puis de premier délégué national du conseil national des communes « compagnon de la Libération » en novembre 2012.


Fred Moore ayant demandé à être déchargé de ses fonctions, le général de division (2S) Christian Baptiste lui succède, comme délégué national, en janvier 2017. Fred Moore est alors nommé chancelier d’honneur le 4 mai 2017.
Il reste aujourd’hui 10 compagnons de la Libération vivants.


La biographie complète de Fred Moore :
www.ordredelaliberation.fr/fr/les-compagnons/680/fred-moore