Derniere Minute

  • Le mémorial du Mont-Valérien sera fermé du lundi 23 décembre au mercredi 1er janvier 2020 inclus.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Manouchian

Manouchian Missak


lettre_manouchian_1.jpg

Lettre de Missak Manouchian à son épouse Méline, 21 février 1944, Fresnes, document original. Archives de la famille, Méline Manouchian.

lettre_manouchian_2.jpg

Lettre de Missak Manouchian à son épouse Méline, 21 février 1944, Fresnes, document original. Archives de la famille, Méline Manouchian.

Manouchian Missak

Missak Manouchian rejoint les rangs du premier détachement des FTP-MOI en 1943. Il est interpellé, le 16 novembre 1943 à la gare d'Evry-Petit-Bourg (Seine-et-Oise), lors d'un rendez-vous avec Joseph Epstein, chef interrégional des FTP. Manouchian est condamné à la peine de mort, le 19 février 1944, par le tribunal militaire allemand de Paris, pour activité de franc-tireur, comme ses vingt-deux camarades FTP-MOI. Le service de propagande allemand utilise sa photographie pour réaliser sa campagne "L'armée du crime" autour de l'Affiche Rouge. Missak Manouchian est fusillé le 21 février 1944 au Mont-Valérien.