imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Visiter... > Le Mémorial de la France combattante > La flamme de la Résistance

La flamme de la Résistance


« La flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas », Charles de Gaulle, le 18 juin 1940.

Le 18 juin 1960, le général de Gaulle inaugure le Mémorial de la France combattante. Depuis, tous les ans, sur l’esplanade du Mont-Valérien, a lieu la cérémonie qui commémore l’appel du général de Gaulle, organisée sous l’égide de la Chancellerie de l’Ordre de la Libération en présence du Président de la République et des membres du gouvernement au cours de laquelle le chancelier de l’Ordre de la Libération rallume la Flamme de la Résistance devant le Mémorial de la France combattante.

Cette cérémonie regroupe les plus hautes autorités de l’État, les Compagnons de la Libération, leurs familles et celles des Compagnons décédés, ainsi que les représentants des villes et unités militaires titulaires de l’Ordre. Le déroulement de la cérémonie reproduit fidèlement le protocole défini par le général de Gaulle en personne : les Compagnons de la Libération et leurs familles sont placés de part et d’autre de la Croix de Lorraine. À son arrivée, le Président de la République passe les troupes en revue, avant d’être accueilli par le Chancelier de l’Ordre, actuellement le professeur François Jacob, ancien de la 2e DB, prix Nobel de médecine. Ce dernier procède alors au ravivage de la Flamme à l’aide d’un flambeau provenant de l’Arc de Triomphe.