imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Visiter... > La chapelle

La chapelle


Il est certain que certains condamnés ont été enfermés dans la chapelle du Mont-Valérien, notamment ceux des fusillades du 2 octobre 1943 puisqu’ont été retrouvés sur les murs de l’édifice des graffitis. Ceux-ci indiquent généralement les noms de leurs auteurs, la date du jour et souvent un message d’espoir comme « Vive la France ». L’aménagement muséographique permet de présenter dans les meilleures conditions de conservation ces graffitis, mais aussi les poteaux d’exécution qui se trouvaient dans la clairière et des cercueils destinés au transports des cadavres.

La chapelle des fusillés ou de Forbin-Janson est l’un des lieux les plus évocateurs de la Résistance française. Elle remonte à 1828. Son histoire est étroitement liée à celle de la famille de Forbin-Janson qui la fit construire pour y transférer les cendres de leurs ancêtres.  A partir de 1842, elle est destinée à devenir le lieu de culte de la troupe en garnison au Mont-Valérien. Au début du 20e siècle, elle est désaffectée et sert comme magasin d’artillerie avant d’être rendu au culte de novembre 1939 à la fin de 1940.