Derniere Minute

  • Exceptionnellement, le mémorial sera fermé le lundi 27 juin et le lundi 4 juillet 2022.

    Nous vous remercions pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Actualités > Chez nos partenaires

[Exposition] Train 14 166


[Exposition] Train 14 166

03/02/2022 -

Exposition

Du 3 février au 30 juin 2022, le mémorial des martyrs de la Déportation accueille l'exposition temporaire TRAIN 14 166. LYON - NATZWEILER - RAVENSBRÜCK - AUSCHWITZ-BIRKENAU. 11 AOÛT 1944.

Réalisée dans le cadre du Concours national de la Résistance et de la Déportation édition 2021 - 2022, cette exposition sera déclinée en un atelier et en une visite guidée adaptée aux scolaires (à partir du mois de mars) et en une visite thématique pour le tout public (tous les dimanches à partir du mois de mai).

Le 11 août 1944, 10 voitures voyageurs quittent la gare de Lyon Perrache en direction des camps de transit parisiens. À leur bord, environ 650 prisonniers majoritairement extraits des cellules de la prison de Montluc,  parmi lesquels 350 hommes, femmes et enfants juifs à destination de Drancy. Les résistantes sont quant à elles attendues au camp de Romainville et les résistants à Compiègne.
Onze jours plus tard, les quelque 350 Juifs arrivent à Auschwitz-Birkenau. Enfants, vieillards et « inaptes » au travail sont assassinés tandis que les autres intègrent le système concentrationnaire. Parmi eux, moins d’une centaine verra la fin de la guerre. Entre temps, 62 résistantes sont internées à Ravensbrück, dont au moins 25 n’en réchapperont pas, ainsi que 221 résistants au camp de Natzweiler-Struthof.
Sans passer par Paris, la rame qui devait être un transfert de prisonniers est devenue un convoi de déportation, en direction du système concentrationnaire et des centres de mise à mort, au coeur du Reich. Quarante-trois ans plus tard, la constitution du convoi du 11 août est l’un des 5 chefs d'inculpation retenu
contre Klaus Barbie pour crime contre l'humanité et pour lequel il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.
Aujourd’hui, ce convoi est le symbole d’une politique répressive allemande qui s’est exercée et intensifiée jusqu'aux derniers jours de l'Occupation.

Accessible en visite libre
Visites guidées tout public dès le mois de mai
Visites et ateliers pédagogiques dès le mois de mars
Plus d'information | 06 14 67 54 98 | memorial.martyrs.deportation@gmail.com

 

Train 14 166

Commissariat d’exposition et direction scientifique | Tal Bruttmann et Antoine Grande
Coordination | Alexandre Couturas
Direction des Hauts lieux de la mémoire nationale | Aurélie Dessert, Guillaume d’Andlau et Jean-Baptiste Romain
Suivi de projet | Équipes du Mémorial national de la prison de Montluc, Équipes du centre Européen du résistant déporté, site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof
Conception et réalisation graphique | Alice dans les villes

Exposition réalisée pour le compte du ministère des Armées par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), au mémorial national de la prison de Montluc, au centre Européen du résistant déporté sur le site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof et au mémorial des martyrs de la Déportation.