Derniere Minute

  • En raison de la situation sanitaire et suite aux instructions du gouvernement, le mémorial du Mont-Valérien est fermé au public jusqu'à nouvel ordre. Nous restons à votre disposition à info@mont-valerien.fr ou au 01 47 28 46 35

 
imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Actualités > Chez nos partenaires

Cycle culturel "Persécution, internement et déportation des nomades de France pendant la Seconde Guerre mondiale"


Cycle culturel "Persécution, internement et déportation des nomades de France pendant la Seconde Guerre mondiale"

18/12/2020 -

Conférence

Lundi 11 janvier 2021
Horaire : 18h30
Le mémorial des martyrs de la Déportation propose un cycle culturel pour revenir sur la persécution et l’internement des nomades en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Hommes, femmes et enfants, ils furent victimes des mesures discriminatoires et de la politique raciale de la collaboration. Nombreux sont internés dans des camps français et certains depuis les zones annexées déportés dans des camps de concentration nazis.
Histoire complexe dont il faut poursuivre la transmission à travers de nombreuses actions scientifiques, artistiques et éducatives.
Inauguration du cycle avec la conférence « L'internement des Tsiganes en France durant la Seconde Guerre mondiale » par Marie-Christine Hubert

L’histoire de l’extermination des Tsiganes pendant la Seconde Guerre mondiale est aujourd’hui connue. Toutefois, le sort réservé aux nomades en France reste peu visible. Aux politiques d’identification et de surveillance mises en œuvre par les autorités françaises sont ajoutées, dès les premiers mois de l’Occupation, des mesures répressives demandées par les autorités allemandes et confiées à l’administration française. La confrontation et la coexistence des législations opérées par les deux régimes ont créé une spécificité française dans ce que l’on appelait alors « le règlement de la question Tsigane » entraînant l’enfermement des familles françaises dans 30 camps d’internement répartis sur l’ensemble du territoire jusqu’en mai 1946. 

L’intervenant
Marie-Christine Hubert est historienne et archiviste au sein des Archives départementales de la Seine Maritime. Elle est l’auteure, avec Emmanuel Filhol de l’étude « Les Tsiganes en France, un sort à part, 1939-1946 » (Ed. Perrin, 2009).

Conférence en ligne sur inscription : reservation@mont-valerien.fr
Selon l'évolution du contexte sanitaire, la conférence en présentiel aurait lieu au sein de l'Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris

Cycle culturel mis en place en partenariat avec la mairie de Paris

La reconnaissance du génocide
Le Conseil de l'Europe, par un vote du Parlement européen en 2015, institue une journée européenne de la mémoire du génocide des Roms et Sinti. La journée commémorative, mise en place par les associations d'anciens internés, a lieu chaque 2 août, date de la liquidation du Zigeunerlager d'Auschwitz-Birkenau.

© Mémorial de la Shoah/coll. Jacqueline Genest