imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Apprendre... > Ce jour-là

Ce jour-là


Que s'est-il passé ...

  • Lundi
  • Mardi
  • Mercredi
  • Jeudi
  • Vendredi
  • Samedi
  • Dimanche
  •  
  • 1
    •  
    •  
     
    • [1 Août 1942]

      Exécution au Mont-Valérien d'Etienne Miclet, condamné à mort pour détention d'armes, et d'Eric Peters, membre du réseau France Georges 31, condamné à mort pour espionnage.

    • [1 Août 1944]

      Insurrection des 45 000 résistants de l'armée de l'intérieur à Varsovie. Les Soviétiques, à quelques km de la capitale polonaise, ne bougent pas. Les Polonais sont écrasés : 18 000 morts, 7 000 blessés, 16 000 prisonniers. 250 000 habitants meurent dans les combats.

  • 2
    •  
     
    • [2 Août 1943]

      Révolte des détenus du centre d'extermination de Treblinka. Seize gardes allemands et ukraniens sont abattus, 150 prisonniers ont réussi à s'échapper. 550 sont exécutés en représailles.

  • 3
    •  
     
    • [3 Août 1941]

      Le dimanche 3 août 1941, quelques semaines après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'URSS, l'évêque de Münster, en Rhénanie, dénonce en chaire le meurtre des handicapés par les nazis.

  • 4
    •  
    •  
     
    • [4 Août 1940]

      François et Françoise de Hauteclocque, arrêtés dans la Manche, sont jugéq par le Conseil de guerre d'une division d'infanterie de la Wehrmacht dans la région de Saint-Lô. Ils sont déportées le 6 août vers la prison de Cologne. Il s'agit des deux premiers déportés de la zone occupée, arrêtés par mesure de répression.

    • [4 Août 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Gabriel Fontaine, condamné à mort pour détention d'armes.

  • 5
    •  
     
    • [5 Août 1942]

      Départ du premier et plus important convoi de déportés NN (66 hommes et 19 femmes) de Lille vers la prison Saint-Gilles de Bruxelles. Ils sont ensuite transportés en Allemagne, jusqu'à Bochum puis Essen.

  • 6
    •  
    •  
     
    • [6 Août 1943]

      Exécution au Mont-Valérien de Joseph Axelroud, Gabriel Blanc, Raymond Grandjean, Raymond Lepretre, condamnés à mort par le tribunal militaire allemand de Paris.

    • [6 Août 1945]

      A 8h15, première bombe atomique américaine (à l'uranium) lancée sur la ville japonaise d'Hiroshima.

  • 7
    •  
    •  
     
    • [7 Août 1940]

      Un accord entre le gouvernement britannique et la France Libre permet à de Gaulle de former la « base de l'organisation d'une force française militaire, aérienne, maritime, administrative, technique, tirée du néant ».

    • [7 Août 1942]

      Premier convoi de Juifs de la zone libre arrivé à Drancy, conformément à la promesse de Bousquet de livrer des Juifs, uniquement allemands, de zone sud aux Allemands. Il est constitué de 1 000 internés du camp de Gurs.

  • 8
    •  
    •  
     
    • [8 Août 1940]

      Depuis une semaine, la bataille d'Angleterre est engagée pour détruire la Royal Air Force en vue de la prochaine invasion de la Grande-Bretagne. En ce 8 août, a lieu le principal engagement où la RAF l'emporte contre plus de 150 appareils de la Lufstwaffe.

    • [8 Août 1941]

      "Le haut commandement de l'armée allemande transmet de nouvelles directives pour lutte contre les désordres intérieurs en France et Belgique. La justice militaire doit éviter tout ""formalisme"" en recourant aux sanctions les plus fortes contre les habitants."

  • 9
    •  
    •  
     
    • [9 Août 1944]

      Exécution de Jean-Pierre Masson, résistant breton, au Mont-Valérien. Il serait l'avant-dernier fusillé du Mont-Valérien.

    • [9 Août 1945]

      A 10h 58, lancement de la seconde bombe atomique (au plutonium) américaine sur Nagasaki. La veille, l'URSS a déclaré la guerre au Japon et l'armée rouge a envahi la Mongolie et la Mandchourie.

  • 10
    •  
    •  
     
    • [10 Août 1940]

      "Etablissement d'un projet de circulaire sur les attributions du service ""justice"" du commandement militaire en France (MBF) qui laisse augurer une appréciation extensive des ""droits de la puissance occupante"" et la mise sous tutelle de la justice française."

    • [10 Août 1943]

      Exécution au Mont-Valérien de Marcel Couillaut condamné à mort pour détention d'armes par le tribunal militaire allemand de Paris.

  • 11
    •  
     
    • [11 Août 1942]

      A la suite du jet de deux grenades contre des soldats de la Luftwaffe, au stade Jean Bouin à Paris, le 5 août, par trois membres de la MOI (Main-d'oeuvre immigrée) – l'attentat fait huit morts, c'est le plus meurtrier commis à Paris durant l'Occupation –, la Sipo-SD fait exécuter 88 otages au Mont-Valérien.

  • 12
    •  
    •  
     
    • [12 Août 1944]

      Exécution au Mont-Valérien de Fernand Pauriol, résistant, membre de l'Orchestre Rouge de Léopold Trepper, responsable des relations avec Moscou. Il serait le dernier fusillé du Mont-Valérien.

    • [12 Août 1944]

      Au petit matin, la 2e DB du général Leclerc libère Alençon (Orne). Les forces allemandes se replient vers Falaise où ils forment une poche.

  • 13
    •  
    •  
     
    • [13 Août 1940]

      """Jour de l'Aigle"". La bataille d'Angleterre est engagée par l'armée de l'air allemande. Les ports, les usines, les bases aériennes sont attaqués."

    • [13 Août 1943]

      Après avoir débarqué en Sicile, le 10 juillet, les Américains et les Britanniques parviennent à prendre la capitale de l'île, Messine, et peuvent envisager un débarquement en Italie, sur le continent.

  • 14
    •  
    •  
     
    • [14 Août 1941]

      Le MBF proclame que désormais toute activité en faveur du PCF ou en rapport avec lui sera passible de la peine de mort.

    • [14 Août 1943]

      Exécution au Mont-Valérien de 14 résistants, membres des FTP du Calvados, condamnés à mort pour actes de franc-tireur par le tribunal militaire allemand de Paris.

  • 15
    •  
    •  
     
    • [15 Août 1940]

      L'ancienne frontière du Reichsland d'avant 1918 est rétablie par les Allemands. L'Alsace et la Moselle sont annexées de fait au IIIe Reich.

    • [15 Août 1944]

      Les 15 et 16 août 1944, les troupes franco-américaines débarquent en Provence. L'armée B du général de Lattre de Tassigny doit rapidement prendre les ports stratégiques de Toulon et de Marseille tandis que les Américains doivent remonter vers le Nord et Lyon.

  • 16
    •  
     
    • [16 Août 1944]

      A la suite d'un guet-apens mené par les Allemands avec la complicité d'un Français, 35 jeunes résistants, qui souhaitaient rejoindre une unité FFI, sont fusillés à la Cascade du Bois de Boulogne.

  • 17
    •  
     
    • [17 Août 1944]

      Un dernier convoi part de Drancy avec 51 personnes, en partie des otages emmenés par le capitaine SS Brunner qui procède à l'évacuation du camp

  • 18
    •  
    •  
     
    • [18 Août 1944]

      Un dernier convoi de déportés part de Compiègne pour rejoindre le Reich. 1 250 hommes sont ainsi immatriculés à Buchenwald.

    • [18 Août 1944]

      Le Comité parisien de libération, présidé par le communiste André Tollet, décide le soulèvement de la capitale qui est déclenché le lendemain.

  • 19
    •  
    •  
     
    • [19 Août 1941]

      "Le MBF exige que toutes les affaires relatives aux ""menées communistes"" soient transférées aux tribunaux militaires allemands. Ce même jour, Henri Gautherot et Samuel Tyszelman sont fusillés pour avoir participé le 13 août à une manifestation communiste."

    • [19 Août 1942]

      L'incorporation obligatoire dans l'armée allemandes des Alsaciens-Mosellans des classes 1920 à 1924 est décrétée.

  • 20
    •  
     
    • [20 Août 1941]

      A Paris, la seconde opération d'arrestations massives de Juifs a lieu du 20 au 23 août. Elle a été décidée par les autorités militaires allemandes comme une mesure de représailles après des actes dirigés contre la puissance occupante. Elle a été suggérée par Dannecker qui poursuit ainsi son programme de création et de remplissage de camps spéciaux de Juifs en zone occupée. L'exécution de la mesure incombe à la police municipale parisienne assistée de Feldgendarmes. Plus de 4 200 Juifs (des hommes, dont 1 500 Français) sont arrêtés et conduits dans le nouveau camp de Drancy, en banlieue parisienne, qui ouvre à cet occasion.

  • 21
    •  
     
    • [21 Août 1941]

      Au métro Barbès à Paris, un commando de jeunes communistes abat un aspirant de marine allemand. Les autorités du MBF réagissent et renforcent leur politique répressive en recourant à des moyens extrajudiciaires 

  • 22
    •  
     
    • [22 Août 1941]

      Sur la pression et avec l'accord des autorités allemandes, le gouvernement de Vichy créé une juridiction spéciale pour juger les « menées antinationales », en particulier l'activité « communiste et anarchiste ». Essentiellement dirigée contre les communistes, cette loi est antidatée au 14 août pour que ces sections spéciales disposent d'une compétence rétroactive. Une « Section spéciale » de la Cour d'appel de Paris condamne ainsi à mort dès le 27 août Emile Bastard, André Bréchet et Abraham Trzebucki, qui sont guillotinés le 28. Les lois du 18 novembre 1942 et du 5 juin 1943 élargissent les cibles visées par ces sections spéciales à l'ensemble des actes de résistance notamment.

  • 23
    •  
     
    • [23 Août 1944]

      La 1ère division de marche d'infanterie (Ex DFL), la 9e division d'infanterie coloniale, la 3e division d'infanterie algérienne, la 1ère division blindée et les goumiers ont libéré Toulon depuis deux jours. Les Algériens du général de Monsabert poursuivent leur route vers Marseille qui sera libérée le 28 août.

  • 24
    •  
     
    • [24 Août 1943]

      "La colonne Leclerc (ex force ""L"") devient officiellement la 2e division blindée sur le modèle américain formée de trois combat command (CC) comprenant des éléments de toutes les armes de la division : chars lourds, chars légers et automitrailleuses, chasseurs de chars, artillerie, infanterie, génie et pouvant mener seuls les combats sur un axe ou un terrain."

  • 25
    •  
    •  
     
    • [25 Août 1944]

      Paris est libéré par la 2e DB du général Leclerc et la 4e DI américaine. Le général allemand von Choltitz signe l'acte de capitulation à la gare de Montparnasse où le général Leclerc a installé son quartier général. Le colonel FFI Rol-Tanguy, chef des FFI de la région parisienne, contresigne le document.

    • [25 Août 1944]

      A Maillé, dans la Sarthe, 124 habitants sont massacrés par des soldats allemands, probablement de la 17e division de Waffen SS.

  • 26
    •  
    •  
     
    • [26 Août 1941]

      Exécution des premiers communistes, Justice, Ottino, Rapinat, Sigonney et Baillet condamnés à mort pour avoir participé à des manifestations le 23 août. Il sont fusillés au Mont-Valérien.

    • [26 Août 1944]

      Entourés des membres du gouvernement provisoire, du Conseil national de la résistance, du comité parisien de libération et des chefs militaires, le général de Gaulle descend les Champs-Elysées acclamés par deux millions de Parisiens.

  • 27
    •  
     
    • [27 Août 1940]

      Le décret-loi de 1939, dit Marchandeau, faisant de l'injure raciale un délit, est aboli par l'Etat français.

  • 28
    •  
     
    • [28 Août 1940]

      "Après le Tchad (le 26), le Cameroun (le 27), le Congo se rallie à la France Libre. Ces ""Trois glorieuses"" permettent à la France Libre de tenir toute l'Afrique Equatoriale Française à l'exception du Gabon."

  • 29
    •  
    •  
     
    • [29 Août 1941]

      Exécution au Mont-Valérien d'Honoré d'Estiennes d'Orves, de Maurice Barlier et de Jan Doornik, membres du réseau résistance Nemrod, condamnés à mort pour espionnage.

    • [29 Août 1944]

      Des soldats de la 3e division blindée de grenadiers exécutent 86 hommes à Couvonges, Robert-Espagne et d'autres villages de la Meuse.

  • 30
    •  
     
    • [30 Août 1942]

      "Les otages de la région parisienne sont désormais rassemblés par la Sipo-SD au fort de Romainville, où leur nombre ne devra pas excéder 200. Ils ont le statut de ""NN"" et sont déportables en Allemagne."

  • 31
    •  
     
    • [31 Août 1939]

      "Le maire d'Aix-en-Provence réquisitionne une briqueterie pour y faire un centre de regroupement des ""sujets ennemis"", le camp des Milles qui va accueillir en trois ans d'activité plus de 10 000 internés originaires de 27 pays, en particulier d'Allemagne et d'Autriche."

  •  
  •  
  •