imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Apprendre... > Ce jour-là

Ce jour-là


Que s'est-il passé ...

  • Lundi
  • Mardi
  • Mercredi
  • Jeudi
  • Vendredi
  • Samedi
  • Dimanche
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    •  
     
    • [1 Janvier 1942]

      Parachutage de Jean Moulin dans les Alpilles, en Provence. Le général de Gaulle lui a confié la mission d'unifier la résistance et de la rallier à la France Libre.

  • 2
    •  
     
    • [2 Janvier 1942]

      Manille, capitale des Philippines (sous protectorat américain), est prise par les Japonais qui désormais menacent Singapour, qui va tomber le 15 février.

  • 3
    •  
     
    • [3 Janvier 1944]

      Le Comité français de libération nationale (CFLN) du général de Gaulle reconnait l'indépendance de la Syrie et du Liban sous mandat français de la SDN depuis 1919.

  • 4
    •  
     
    • [4 Janvier 1944]

      Les armées soviétiques du 1er front d'Ukraine atteignent l'ancienne frontière de la Pologne. L'offensive de printemps va permettre de libérer tous les territoires de l'URSS.

  • 5
    •  
     
    • [5 Janvier 1942]

      Exécution de 5 résistants, Emile Chrétien, Gaston Dourdin, Pierre Le Corre, Marcel Pointet et Pierre Prual, au Mont-Valérien. Le tribunal militaire allemand de Saint-Cloud les a condamnés à la peine de mort, le 22 décembre, pour menées communistes.

  • 6
    •  
     
    • [6 Janvier 1943]

      Pour empêcher le départ de travailleurs pour le STO, plusieurs milliers de Montluçonnais occupent la gare et la voie ferrée, bloquant le train à destination de l'Allemagne

  • 7
    •  
    •  
     
    • [7 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Lucien Sones, condamné à mort pour détention d'armes.

    • [7 Janvier 1945]

      La ville de Strasbourg est menacée par une offensive de la 19e armée allemande. De Gaulle exige que le 2e corps d'armée du général de Montsabert, avec la 2e DB, défende la ville.

  • 8
    •  
     
    • [8 Janvier 1944]

      Exécution au Mont-Valérien d'Arthur Neibecker condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Paris parce qu'il avait tenté de rejoindre l'Angleterre en volant un avion allemand sur l'aérodrome de Dugny.

  • 9
    •  
     
    • [9 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Lucien Gourlot, condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Paris pour détention d'armes.

  • 10
    •  
     
    • [10 Janvier 1944]

      Le milicien Joseph Darnand est nommé secrétaire d'?tat au maintien de l'ordre. Il se voit attribuer l'ensemble des forces de police, 45 000 gendarmes, 6 000 gendarmes mobiles, 25 000 membres des groupes mobiles de réserve et tous les corps de police. Ce même jour, Victor Basch, président de la Ligue des droits de l'Homme, et son épouse Hélène sont abattus par des miliciens à Neyron.

  • 11
    •  
     
    • [11 Janvier 1941]

      Raid des Forces françaises libres (FFL) commandées par le lieutenant-colonel d'Ornano sur Mourzouk, en Libye italienne.

  • 12
    •  
    •  
     
    • [12 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien d'Albert André, de Charles Heinry, de Lucien Travers condamnés à mort pour propagande communiste. Auguste Chaussin et Essaïd ben Mohand Haddad sont exécutés pour détention d'armes.

    • [12 Janvier 1944]

      Exécution au Mont-Valérien de René Prudhomme, condamné à mort par le tribunal militaire de Paris pour activité de franc-tireur.

  • 13
    •  
     
    • [13 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Georges Carbonnier, de Lucien Michard, d'Herman Chaït, d'Albert Dhalenne et de Pierre Fillol. Les trois derniers sont membres d'un réseau d'évasion de la France Libre et condamnés à mort pour aide à l'ennemi et espionnage.

  • 14
    •  
     
    • [14 Janvier 1943]

      A Casablanca, au Maroc, une conférence a lieu entre le président Roosevelt, le premier ministre Churchill, le général Giraud, l'homme des Américains qui a succédé à la tête de l'AFN à l'amiral Darlan assassiné, et le général de Gaulle. Roosevelt promet à Giraud d'armer l'armée française. De Gaulle veut former un gouvernement d'union nationale soutenu par la Résistance intérieure.

  • 15
    •  
     
    • [15 Janvier 1942]

      "Le général von Stülpnagel, commandant du MBF en France, fait une nouvelle fois constater à ses supérieures que la politique des otages n'atteint pas ses objectifs : les exécutions massives ne dissuadent pas les ""terroristes"" de poursuivre leurs attaques. Il est convaincu qu'à terme elles ne feront que retourner l'opinion publique."

  • 16
    •  
     
    • [16 Janvier 1942]

      La préfecture de police de Paris fait savoir par voie de presse que les Juifs doivent avoir abandonné les professions qui leur sont interdites depuis le second statut des Juifs.

  • 17
    •  
     
    • [17 Janvier 1944]

      Les 17, 22, 27 et 31 janvier 1944, 5 500 personnes arrêtées par mesure de répression, dont près de 1 000 femmes (en une seule fois, dans le convoi le plus important parti de Compiègne pour Ravensbrück), sont déportées vers Buchenwald et le camp des femmes situé près de Berlin. Compiègne est littéralement vidé de la plupart de ses détenus.

  • 18
    •  
     
    • [18 Janvier 1944]

      Un soldat allemand est abattu dans une rue de Guilliers (Finistère). Le 20 janvier, une rafle, organisée sur les communes de Guilliers, Evriguet, Mauron, Loyat, Mohon et Brignac, rassemble dans la cour de l'école publique de Guilliers près de 500 personnes. Les Allemands retiennent pour la déportation 43 hommes, les autres sont relâchés. Les otages sont dirigés sur Compiègne et ensuite Mauthausen et Dachau. 25 ne reviendront pas.

  • 19
    •  
     
    • [19 Janvier 1940]

      Dans le cadre du décret de septembre 1939 interdisant le PCF, le gouvernement d'Edouard Daladier prononce la déchéance des élus communistes.

  • 20
    •  
    •  
     
    • [20 Janvier 1942]

      A Wannsee, près de Berlin, Reinhardt Heydrich, chef de l'office central de sécurité du Reich, annonce devant des hauts fonctionnaires nazis qu'il a reçu l'ordre de préparer « la solution finale du problème juif » en Europe, c'est-à-dire l'extermination physique des Juifs qui a déjà débuté dans les territoires occupés de l'URSS dès l'été 1941.

    • [20 Janvier 1944]

      Une loi, signée par le chef du gouvenement de Vichy, Pierre Laval, autorise Darnand, secrétaire général au maintien de l'ordre, à créer par arrêté une ou plusieurs cours martiales. Les nouvelles juridictions sont mises en place pour faire face au nombre croissant de magistrats qui rechignent à siéger dans les juridictions d'exception.

  • 21
    •  
     
    • [21 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien d'Henri Bourbon et de Léon Guezet condamnés à mort pour détention d'armes.

  • 22
    •  
     
    • [22 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Louis Blaise (pour détention d'armes) et de Salomon Calmanovic (pour aide en faveur de l'ennemi).

  • 23
    •  
     
    • [23 Janvier 1943]

      Pourchassant les troupes de l'Afrika Korps, la 8e armée britannique du général Montgomery entre dans Tripoli, capitale de la Libye italienne.

  • 24
    •  
    •  
     
    • [24 Janvier 1942]

      "Exécution au Mont-Valérien de cinq résistants, membres du réseau ""France Libre"", les deux frères Palmier, Llabourt, Rivart et Noël, condamnés à mort pour intelligence avec l'ennemi par le triubnal militaire allemand."

    • [24 Janvier 1943]

      Plus de 1 500 hommes et 230 femmes partent de Compiègne en direction du Reich, formant, pour la zone occupée, le second transport massif de déportés arrêtés par mesure de répression après celui du 6 juillet 1942.

  • 25
    •  
     
    • [25 Janvier 1944]

      "Le commandement militaire allemand en France invite les tribunaux militaires à pratiquer une justice expéditive libérée de tout frein bureaucratique pour les ""terroristes"" soient jugés et exécutés dans les plus brefs délais."

  • 26
    •  
    •  
     
    • [26 Janvier 1943]

      Après la formation de l'Armée secrète en octobre 1942, commandée par le général Delestraint, les trois grands mouvements de la résistance française en zone sud, Combat, Libération et Franc-Tireur, s'unissent pour coordonner leurs actions politiques au sein des Mouvements Unis de la Résistance présidés par de Jean Moulin.

    • [26 Janvier 1944]

      "Exécution au Mont-Valérien de Gottlob Feidengruber, ""ancien ressortissant allemand"", détenu à la prison de Montluc puis transféré à Fresnes, condamné à mort par le tribunal militaire allemand pour ""propos défaitistes""."

  • 27
    •  
    •  
     
    • [27 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Jean-Marie Le Corre, membre de l'Organisation spéciale, et d'Amar Zerboudi pour détention d'armes.

    • [27 Janvier 1945]

      Libération du camp d'Auschwitz par les soldats de la 60e armée du front ukrainien qui découvrent 7 000 survivants affamés et épuisés. Dix jours plus tôt, les SS, face à l'avancée de l'armée rouge a évacué le camp, forçant 60 000 prisonniers à se lancer dans une marche de la mort vers d'autres camps, des dizaines de milliers ne survivront pas. Dans le camp d'extermination d'Auschwitz II-Birkenau, 978 000 Juifs ont été assassinés en 3 ans.

  • 28
    •  
     
    • [28 Janvier 1943]

      A Marseille, l'évacuation des derniers résidents du quartier du vieux port, considéré comme dangereux par les autorités allemandes, se termine. Depuis le 22 janvier, les Allemands organisent une rafle de 4 000 Juifs ainsi que l'expulsion des habitants du quartier avant sa destruction. La population raflée doit être évacuée vers Compiègne.

  • 29
    •  
     
    • [29 Janvier 1942]

      Exécution au Mont-Valérien de Claude Betsch, condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Paris pour espionnage.

  • 30
    •  
     
    • [30 Janvier 1943]

      Création de la Milice française, embryon de parti unique fasciste, instrument de la conquête du pouvoir par le noyau dur du maréchalisme collaborationniste et police supplétive dans la lutte contre les maquisards. Joseph Darland en est le secrétaire général.

  • 31
    •  
     
    • [31 Janvier 1943]

      Le général Paulus, commandant la 6e armée à Stalingrad, et son état-major sont capturés par les Soviétiques. Paulus donne à ses troupes l'ordre de se rendre. 91 000 Allemands, dont 24 généraux, sont faits prisonniers.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •