imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Apprendre... > Ce jour-là

Ce jour-là


Que s'est-il passé ...

  • Lundi
  • Mardi
  • Mercredi
  • Jeudi
  • Vendredi
  • Samedi
  • Dimanche
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    •  
     
    • [1 Décembre 1940]

      Le premier numéro de Libération, «l'hebdomadaire de la résistance française», dactylographié, est publié. Cinq autres numéros paraissent au cours du mois de décembre 1940.

  • 2
    •  
     
    • [2 Décembre 1943]

      Exécution au Mont-Valérien de René Boltz, Marcel Bosquet, Marcel Cotteret, Léon Humbert, Arthur Lambert, Max Leban, Isidore Leroux, résistants membres des réseaux Jade Fitzroy et Johnny, condamnés à mort pour espionnage, et de Casimir Luczynski, Zbigniew Jablonski, Boguslaw Kieres, Gustave Firla, membres du réseau polonais de renseignements F2, condamnés à mort pour espionnage.

  • 3
    •  
     
    • [3 Décembre 1943]

      Début de l'instruction en URSS des 12 premiers pilotes du groupe de chasse FAFL n°3, le Normandie (futur escadrille Normandie-Niemen), à Ivanovo.

  • 4
    •  
     
    • [4 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien d'Albert Antoine, Louis Buchmann, Joseph Brunet, Louis Hubert, Marcel Priou, condamnés à mort pour trafic et détention d'armes par le tibunal militaire allemand de Paris.

  • 5
    •  
     
    • [5 Décembre 1941]

      "En représailles à une série d'attentat, le général von Stülpnagel (MBF) propose, dans un télégramme qu'il adresse à Berlin, l'exécution de 100 otages, Juifs, communistes et anarchistes ayant des ""rapports certaines"" avec les auteurs des attentats, une amende d'un milliard de francs imposée aux Juifs de Paris et l'internement puis la déportation ""d'éléments judéo-bolcheviques"" (1 000 Juifs et 500 jeunes communistes) dans l'Est de l'Europe. Ces mesures sont annoncées le 14 décembre."

  • 6
    •  
     
    • [6 Décembre 1942]

      En Tunisie, les Américains et les Français continuent de retraiter vers Medjez el Bab face à l'offensive des troupes allemandes débarquées à Tunis.

  • 7
    •  
    •  
     
    • [7 Décembre 1941]

      Attaque des forces japonaises contre la marine américaine à Pearl Harbor (Hawai). Les Etats-Unis entrent en guerre. Dans le même temps, les Japonais se déploient dans le Pacifique et en Asie vers la Malaise, les Philippines, Hong Kong, Singapour, l'Indonésie.

    • [7 Décembre 1941]

      Décret créant la procédure « Nacht und Nebel » (« Nuit et Brouillard », NN). Les juges militaires doivent ainsi condamner à mort les résistants dans les plus brefs délais. A défaut, ils se dessaisissent des dossiers au profit d'une juridiction du Reich, les prévenus devant dès lors être déportés avant jugement dans le plus grand secret pour garantir un effet dissuasif.

  • 8
    •  
     
    • [8 Décembre 1941]

      Début des exterminations au camp de Chelmno, près de Lodz (Pologne), avec le gazage de 700 Juifs de Kolo dans des camions aménagés. Au total, 340 000 Juifs et 20 000 Polonais sont assassinés à Chelmno jusqu'en avril 1943.

  • 9
    •  
     
    • [9 Décembre 1942]

      En Tunisie, les SS raflent 4000 Juifs qui sont transférés sur les fronts allemands en Europe ou dans la trentaine de camps de travail en Tunisie dans des conditions de travail extrêmement durs, principalement vers Bizerte et dans les environs de Tunis.

  • 10
    •  
    •  
     
    • [10 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de 11 résistants bretons du réseau Elie (Confrérie Notre-Dame), condamnés à mort pour agissement en faveur de l'ennemi par le tribunal militaire allemand de Paris.

    • [10 Décembre 1941]

      Les 102 premiers arrêtés de l'importante opération « Porto » sont déportés vers les prisons de Düsseldorf et d'Essen, où leur affaire doit être instruite. Il s'agit du premier grand convoi dirigé vers le Reich de prévenus encore non jugés. 89 autres déportés partent cinq jours plus tard, dans la même direction

  • 11
    •  
     
    • [11 Décembre 1942]

      Une loi de Vichy rend obligatoire l'apposition de la mention « juif » sur les titres d'identité délivrés aux Israélites français et étrangers.

  • 12
    •  
    •  
     
    • [12 Décembre 1940]

      "Le MBF codifie la ""détention administrative par mesure de sécurité"" qui devra être effectué au camp d'internement de Romainville."

    • [12 Décembre 1941]

      Après celles de juillet puis d'août, la troisième rafle anti-juive est menée dans le cadre des mesures de représailles collectives prises par le MBF le 5 décembre. 743 Juifs, presque tous Français, souvent de milieux aisés, sont arrêtés à Paris par des Feldgendarmes et des membres de la Sipo-SD, assistés de policiers français. 300 internés choisis à Drancy et arrêtés en août viennent compléter l'effectif, pour atteindre l'objectif fixé de 1 000 Juifs déportables. Dans la nuit du 12 au 13 décembre, ils sont conduits au camp de Compiègne.

  • 13
    •  
     
    • [13 Décembre 1940]

      "Pierre Laval est démis de ses fonctions de vice-président du Conseil par le général Pétain qui lui assène : ""Vous n'avez plus ma confiance"". Pierre-Etienne Flandin le remplace. Accusé d'être trop impliqué avec l'Allemagne, Laval est arrêté par le général de La Laurencie et assigné à résidence. Cette arrestation rend Hitler furieux."

  • 14
    •  
     
    • [14 Décembre 1942]

      Un décret d'Himmler demande aux différents organismes policiers du Reich et en territoires occupés l'envoi dans les camps (d'abord jusqu'à fin janvier, puis jusqu'en juin) de 35 000 « détenus aptes au travail », conduits en France aux départs de six convois de janvier à juin 1943, de près de 7 000 déportés au total

  • 15
    •  
    •  
     
    • [15 Décembre 1940]

      "Premier numéro de ""Résistance"", journal clandestin édité par le Réseau du Musée de l'Homme. La première page a été rédigée par Boris Vildé. le journal est publié sous la direction de Jean Cassou le 15 décembre. Le deuxième numéro sort le 30 décembre 1940. Deux ou trois autres numéros seront encore publiés après l'arrestation de Boris Vildé."

    • [15 Décembre 1941]

      "En représailles à la mort de quatre soldats, le MBF fait fusiller 95 otages, dont 69 au Mont-Valérien. Aux communistes jusque-là principalement visés, les Juifs sont ajoutés. Ainsi, la définition idéologique des autorités allemandes des responsables des attentats, les ""judéo-bolcheviques"", est complétée. Pour renforcer encore ces représailles, le MBF annonce la déportation « vers l'Est » de 1 000 Juifs et de 500 jeunes communistes."

  • 16
    •  
    •  
     
    • [16 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de Robert Pesant condamné à mort par le tribunal militaire de Paris pour détention d'armes.

    • [16 Décembre 1944]

      Hitler lance une offensive dans les Ardennes pour reprendre le port stratégique d'Anvers. Le 24 janvier, les Allemands sont rejetés sur leur ligne de départ. Ils ont épuisé leurs meilleures unités. Pendant ce temps, l'armée rouge a pu franchir l'Oder et atteindre l'Elbe.

  • 17
    •  
    •  
     
    • [17 Décembre 1941]

      "Exécution au Mont-Valérien de Jacques Jeunon condamné à mort par le tribunal militaire de Paris pour action en faveur de l'ennemi. Jeunon a été arrêté par la police de Meudon avec 5 membres de sa famille, le 10 novembre 1941 à Vigneux, soupçonné de ""rédaction et de distribution de tracts anti-allemands"", inculpé par la section spéciale de la cour d'appel de Paris pour activité communiste et remis aux autorités allemandes sur leur demande."

    • [17 Décembre 1941]

      Cinquième ordonnance allemande qui impose aux Juifs une amende d'un milliard de francs en zone nord « pour frapper les véritables auteurs (des) lâches attentats ».

  • 18
    •  
    •  
     
    • [18 Décembre 1940]

      Une ordonnance allemande indique que tout imprimeur ou distributeur de tracts sera condamné à la peine capitale.

    • [18 Décembre 1940]

      Fernand de Brinon est nommé ambassadeur de Vichy à Paris et chef de la Délégation générale aux territoires occupées (DGTO), instance officielle de représentation du gouvernement de Pétain en France occupée. Ce fervent partisan de la collaboration restera en poste jusqu'à la fin de l'Occupation.

  • 19
    •  
     
    • [19 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de Jahier, Lemaire et Zeiler, condamnés à mort pour détention d'armes et activités en faveur de l'ennemi par le tribunal militaire allemand de Paris.

  • 20
    •  
     
    • [20 Décembre 1944]

      Face au sursaut des Allemands en Alsace et à leur offensive dans les Ardennes, le général de Lattre de Tassigny reporte son offensive pour la libération de Colmar.

  • 21
    •  
     
    • [21 Décembre 1943]

      Arrivée au camp de Neue Bremme de 25 hommes de Compiègne. Tous ces déportés sont des NN de la police nazie pour lesquels aucun jugement n'est cependant prévu en Allemagne.

  • 22
    •  
     
    • [22 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de Maurice Robert, résistant membre du réseau Confrèrie Notre-Dame, condamné à mort pour espionnage.

  • 23
    •  
    •  
     
    • [23 Décembre 1940]

      Exécution de Jacques Bonsergent, premier civil parisien fusillé. Le 10 novembre 1940, il est mêlé à une bousculade au cours de laquelle un soldat allemand est frappé. Ayant refusé de dénoncer le coupable, il est condamné à mort et exécuté au fort de Vincennes.

    • [23 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de Stanislas Chomik, officier de l'armée polonaise, membre du résistant de renseignements polonais F2, condamné à mort pour espionnage.

  • 24
    •  
     
    • [24 Décembre 1941]

      L'amiral Muselier rallie l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon à la France Libre.

  • 25
    •  
     
    • [25 Décembre 1941]

      L'île britannique de Hong Kong se rend aux Japonais après 3 semaines de combat. Les positions alliées à Singapour et aux Philippines sont fragilisées.

  • 26
    •  
     
    • [26 Décembre 1942]

      Ralliement de la Somalie française (Djibouti) à la France Combattante du général de Gaulle.

  • 27
    •  
     
    • [27 Décembre 1941]

      Exécution au Mont-Valérien de Mahamed Bounaceur, condamné à mort pour détention d'armes par le tribunal militaire allemand de Paris.

  • 28
    •  
     
    • [28 Décembre 1942]

      "Jan Kubis, tchèque, et Josef Gabcik, slovaque, soldats de l'armée tchécoslovaque en exil, sont déposés près de Nehvizdy, à l'est de Prague. Ils ont pour objectif d'organiser l'assassinat de Reinhard Heydrich, chef de l'office central de sécurité du Reich, le RSHA, et ""protecteur"" de Bohème-Moravie et planificateur en chef de la Solution finale. Ils le blessent le 27 mai 1942. Heydrich meure le 4 juin. En représailles, les Allemands assassinent plus de 1000 Tchécoslovaques, notamment dans le village de Lidice qui est rasé."

  • 29
    •  
     
    • [29 Décembre 1943]

      Exécution au Mont-Valérien de Marcel Blanchet, Corentin Celton, Maurice Couderchet, Eugène Kuntz, René Laprade, René Lenoir, Edouard Maury, Marc Vieville condamnés à mort par le tribunal militaire allemand de Paris.

  • 30
    •  
     
    • [30 Décembre 1941]

      Un décret du MBF transforme le camp de Royallien à Compiègne en « camp de détention de police allemand ».

  • 31
    •  
     
    • [31 Décembre 1944]

      Alors que le gouvernement polonais est en exil à Londres depuis 1939, les Soviétiques forment un gouvernement provisoire à Lublin, à l'est de la Pologne. Ce gouvernement est reconnu par les Alliés.