Last Minute

     
    imprimez le contenu de la page| |

    Vous êtes ici : Mont Valérien > Actualités > Programmation culturelle > Expositions temporaires

    Expositions temporaires


    [Dé]construire les mémoires. Récits, pratiques & acteurs au Mont-Valérien, de la Seconde Guerre mondiale à nos jours

     

    À l’occasion du 80e anniversaire de l’Appel à la Résistance lancé depuis Londres par le général de Gaulle et du 60e anniversaire de l’inauguration du mémorial de la France combattante, le mémorial du Mont-Valérien vous propose d’entrer dans ses coulisses :

    [DÉ]construire les mémoires
    Récits, pratiques & acteurs au Mont-Valérien
    De la Seconde Guerre mondiale À nos jours

     

     

    De la clairière des fusillés, au mémorial de la France combattante, faire mémoire nationale

    Cette exposition, au titre évocateur, dévoile les différentes strates mémorielles du Mont-Valérien, pour vous en révéler ses récits, ses pratiques et ses usages.

    Marquée par une volonté scientifique exigeante, cette exposition décrypte les discours et contextualise les mots et les symboles qui forgent l’identité du Mont-Valérien depuis la Seconde Guerre mondiale. Révéler et déconstruire les conflits mémoriels pour améliorer notre compréhension des usages du passé, tels sont aujourd’hui les enjeux. Cette analyse des récits historiques à travers un lieu, principal site d’exécution en France pendant la Seconde Guerre mondiale, fait de cette exposition un outil scientifique, pédagogique et citoyen majeur.

    Réunissant plus de 100 documents d’archives parfois inédits, l’exposition [Dé]construire les mémoires relève le défi actuel de comprendre nos espaces comme terrain de conflits, de tensions, de consensus et finalement d’apaisements des mémoires. Du lieu où l’histoire s’est déroulée au lieu où elle a été mise en récit et reconstruite, le Mont-Valérien dit l’évolution des politiques mémorielles de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. Il concentre de véritables batailles politiques.

    « Faire quelque chose du Mont-Valérien »
    Charles de Gaulle, novembre 1945

    De 1944 à nos jours, le Mont-Valérien s'est construit au fil des politiques mémorielles, des pratiques et des usagers. Site d'exécution pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient un lieu du souvenir pour les familles de fusillés, un lieu de mémoire nationale pour le général de Gaulle. De la clairière des fusillés au mémorial de la France combattante, des hommages aux disparus au rassemblement de la Nation, le Mont-Valérien n'a cessé d'évoluer pour répondre aux enjeux sociétaux et transmettre l'histoire. Symboles décodés, vérités dévoilées, entrez dans la fabrique du Mont-Valérien.

    Des visites thématiques consacrées à l'exposition sont organisées tous les samedis à 11h. Plus d'informations et réservations - info@mont-valerien.fr | 01 47 28 46 35


     

    Un catalogue d'exposition

    Un catalogue vous est proposé pour vous accompagner dans la découverte de cette exposition. Dirigé par Jean-Baptiste Romain, directeur des Hauts lieux de la mémoire nationale en Île-de-France et par Fabien Théofilakis, historien, maître de conférence à l'Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne, ce catalogue présente de manière exhaustive l'état des recherches autour de cette thématique et regroupe l'ensemble des archives dévoilées dans l'exposition. Afin de le recevoir, n'hésitez pas à nous contacter sur communication@mont-valerien.fr

    Exposition réalisée pour le compte du ministère des Armées / DPMA, réalisée par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), au Mont-Valérien, Haut lieu de la mémoire nationale du ministère des Armées.