imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Visiter... > La chapelle > Le rôle de l’abbé Stock

Le rôle de l’abbé Stock


L’abbé Franz Stock, « l’aumônier de l’Enfer »

Né en Allemagne en 1904, Franz Stock est ordonné prêtre en 1932. Familier de la France, il dirige la Mission catholique allemande de Paris de 1934 à 1939, date à laquelle il est rappelé en Allemagne.
Il revient à Paris en 1941 pour y être nommé aumônier des prisons parisiennes le 10 juin. De 1941 à 1945, il accompagne plus de 1000 fusillés jusqu’à leur exécution. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont laissé des témoignages sur le soutien moral et spirituel qu’il a pu leur apporter.

Prisonnier de guerre à la Libération, Franz Stock est chargé de créer, puis de diriger le « Séminaire des Barbelés » au camp de prisonniers du Coudray près de Chartres, où étaient rassemblés prêtres et séminaristes de langue allemande.
Franz Stock meurt le 24 février 1948 et est inhumé à Thiais. Son corps a été transféré à Chartres en 1963.

L’abbé Franz Stock est devenu une figure de la réconciliation franco-allemande.

Les carnets de Franz Stock

Pendant toute la guerre, l’abbé Stock consigne dans un journal, un carnet et deux cahiers de brèves notes sur les prisonniers, les dates et les heures des exécutions, ainsi que les coordonnées des familles auxquelles il rend compte des derniers instants de leurs proches et transmet parfois les ultimes lettres ou objets personnels. C’est en partie grâce à ces carnets que les listes de fusillés du Mont-Valérien ont pu être reconstituées.

Bibliographie consacrée à l’abbé Stock

  • « Franz Stock (1904-1948) : La fraternité universelle », Raymond Loonbeek, Editions Desclée de Brouwer, Paris, 1989, pp. 345
  • « L’abbé Franz Stock, sentinelle de la paix », Père Ludovic Lécuru, illustrations Daniel Lordey, Editions Téqui, collection Les Sentinelles, 2003
  • « L’abbé Jean Stock, Précurseur de la réconciliation Franco-allemande et de l’unité de l’Europe », Jean-Pierre Guérend, le Livre Ouvert, 2008
  • « L’Abbé Stock (1904-1948) : Heureux les doux », Jacques Perrier, Éditions du Cerf, 1998