Derniere Minute

  • En raison d'une cérémonie associative, les visites du dimanche 13 octobre ne seront pas assurées. Merci pour votre compréhension.

 
imprimez le contenu de la page| |

lettre_rolland_1.jpg

Lettre d'Albert Rolland à sa mère, Fresnes, le 17 septembre 1943. Archives de la famille, David Rolland, petit-fils d'Albert.

lettre_rolland_2.jpg

Lettre d'Albert Rolland à sa mère, Fresnes, le 17 septembre 1943. Archives de la famille, David Rolland, petit-fils d'Albert.

lettre_rolland_3.jpg

Lettre d'Albert Rolland à sa mère, Fresnes, le 17 septembre 1943. Archives de la famille, David Rolland, petit-fils d'Albert.

Rolland Albert

Militant syndicaliste, membre du PCF clandestin, Albert Rolland s'occupe de l'organisation clandestine de la confédération générale du travail (CGT) à l'arsenal de Brest, puis rejoint l'Organisation spéciale et le groupe de l'arsenal de Brest. Le 29 septembre 1942, il est arrêté par les policiers du service de police anticommuniste (SPAC). Il est transféré à Fresnes avec dix-huit camarades brestois, dont plusieurs membres du groupe de l'arsenal de Brest. Le 28 août 1943, le tribunal de guerre allemand les condamne à mort. Albert Rolland est fusillé le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien avec ses dix-huit compagnons.