Derniere Minute

     
    imprimez le contenu de la page| |

    Vous êtes ici : Mont Valérien > Histoire > Le Mont-Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale > Lettres de fusillés > Rebière

    Rebière Pierre


    lettre_rebi_re.jpg

    Billet rédigé par un des gardiens de Pierre Rebière, alias Philippe, transmis clandestinement à la famille les informant de son exécution, le 5 octobre 1942, document original. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

    Rebière Pierre

    Pierre Rebière assume, dans la clandestinité, la responsabilité de la propagande du PCF pour les régions Nord, Est et Ouest, et participe à la formation de « l’Organisation spéciale ». Il est arrêté le 15 décembre 1941 par les brigades spéciales de la Préfecture de police et condamné à mort par le tribunal militaire allemand le 9 septembre. Il est fusillé le 5 octobre 1942 au stand de tir de Balard à Paris.