imprimez le contenu de la page| |

Vous êtes ici : Mont Valérien > Apprendre... > Lettres de fusillés > Joineau

Joineau André


Lettre_Joineau_1.jpg

Lettres d'André Joineau à ses parents et à son frère, 11h, Fresnes, le 7 mars 1944, photocopies de la lettre originale. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Lettre_Joineau_2.jpg

Lettres d'André Joineau à ses parents et à son frère, 11h, Fresnes, le 7 mars 1944, photocopies de la lettre originale. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Lettre_Joineau_3.jpg

Lettres d'André Joineau à ses parents et à son frère, 11h, Fresnes, le 7 mars 1944, photocopies de la lettre originale. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Lettre_Joineau_4.jpg

Lettres d'André Joineau à ses parents et à son frère, 11h, Fresnes, le 7 mars 1944, photocopies de la lettre originale. Musée de la Résistance nationale, Champigny-sur-Marne.

Joineau André

Militant du PCF clandetin, André Joineau, réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), rejoint les FTP et est rapidement nommé commandant militaire responsable régional. Il est arrêté le 1er octobre 1943 à Paris par les policiers de la brigade spéciale antiterroriste (BS2). André Joineau est condamné à la peine de mort, le 22 février 1944, par le tribunal militaire allemand de Paris, pour activité de franc-tireur. André Joineau est fusillé le 7 mars 1944 au Mont-Valérien.